CPEG : l'AD du Cartel rejette le PL du Conseil d'Etat

Le Cartel rejette la proposition d’accord du Conseil d’Etat sur la CPEG mais reste ouvert à la discussion

A l’unanimité moins une abstention, l’Assemblée des délégué-e-s du Cartel intersyndical du personnel de l’Etat et du secteur subventionné du 27 février 2018 a rejeté le projet de protocole d’accord soumis à consultation par le Conseil d’Etat deux semaines plus tôt. L’Assemblée s’est déclarée ouverte à poursuivre les discussions et à étudier toute nouvelle proposition du Conseil d’Etat, mais appelle le personnel à poursuivre la mobilisation pour la défense des retraites de la fonction publique.

"Largement insuffisant". C’est ainsi que l’Assemblée des délégué-e-s du Cartel intersyndical a qualifié le projet d’accord sur la CPEG proposé par le Conseil d’Etat le 8 février dernier. Alors que le 17 septembre 2017, cette même Assemblée avait adopté une résolution indiquant notamment qu’un éventuel changement de primauté ne saurait être admis « sans contreparties sérieuses » pour le personnel, le Conseil d’Etat n’a réalisé qu’un trop timide geste en ce sens, qui ne répond pas aux revendications de préservation des rentes, de garanties sur le maintien et le financement du « plan pénibilité » répondant aux besoins, et de prise en charge par l’employeur de l’essentiel de la facture découlant de la baisse du taux technique.